Landjäger.ch

Appuyez sur

Presse / Rapports


Rapport de presse AZ / Badener Tagblatt 9.1.2021

Pressebericht AZ

Source : Aargauerzeitung


Rapports de presse Reussbote 5.1.2021

Pressebericht Reussbote

Communiqué de presse Déc. 2020

Un entrepreneur argovien réinvente le Landjäger

Pour la plupart d'entre nous, les Landjäger évoquent probablement des souvenirs de randonnées scolaires et de camps de classe, de feux de forêt et, surtout, d'une chose : notre patrie, la Suisse. Mario Lang, le fondateur de Landjäger.ch, y pense aussi - mais pas seulement.

La nouvelle ligne de mode, composée de vestes, de polos et de T-shirts, est entièrement consacrée à la suissitude. Avec ses coupes et ses designs modernes, la startup argovienne prouve qu'une telle marque ne doit pas être statique. Les vêtements ornés de l'"Edelschweiz" spécialement créé sont fabriqués à partir de matériaux de haute qualité et associent des valeurs classiques à des formes tendance.

Des hommes de loi et des produits de viande

Le terme "Landjäger" trouve probablement son origine dans les forces de police du XVIIIe siècle qui assuraient des missions de maintien de l'ordre, notamment dans les zones rurales. La manière exacte dont le nom a été transféré à la saucisse fumée n'est pas claire. Mais c'est précisément cette ambiguïté du mot que Mario Lang, propriétaire de la nouvelle ligne de mode, trouve fascinante et appropriée : "Je suis tout simplement amoureux de la Suisse", dit-il.

Pilote d'hélicoptère et styliste

La création d'une entreprise n'a rien de nouveau pour M. Lang : l'Argovien a déjà fondé Helikopterflug.ch, la première entreprise de Suisse, en 2007. Il souligne que la différence entre le métier de l'air et l'industrie de la mode n'est pas si grande : "Il est difficile d'imaginer l'aviation sans les couleurs suisses rouge et blanc, je pense à Swiss, Rega et non moins à la Patrouille Suisse, à laquelle nous avons d'ailleurs dédié notre propre T-shirt."

Son amour des textiles est également inscrit dans ses gènes : ses grands-parents et arrière-grands-parents dirigeaient une entreprise de confection et de haute couture connue dans le monde entier.

Ralenti à plein régime

Bien que la pandémie mondiale de Covid19 ait retardé de plus de six mois l'ouverture de sa boutique en ligne, ce reconverti de 47 ans ne se décourage pas ; sa motivation et son impatience ont même augmenté en conséquence : "La première cargaison de plus de 2 tonnes est arrivée récemment, Landjäger.ch est définitivement prêt pour les premières commandes maintenant ! En outre, il voit également une opportunité dans la nouvelle situation du marché et a ajouté sans cérémonie à sa collection des masques en tissu écologique multicouches, qui sont également disponibles sur Landjäger.ch.